Toute pensée commence par un poème (Alain)

Sur Recours au poème, Lucien Wasselin s'est penché sur quelques auteurs publiés par L'herbe qui tremble

 

Résolution des rêves de Béatrice Marchal, une note d'Isabelle Lévesque sur Recours au Poème, ici

Extraction de la peur de Véronique Daine sur le blog du Carnet et des instants à lire ici.

Lire la note d'Odile d'Harnois sur Extraction de la peur de Véronique Daine ainsi que celle de Michel Baglin

Michel Baglin encore, a écrit un long article sur Sylvestre Clancier où il est question entre autres du Témoin incertain

d'Odile d'Harnois toujours, sa note sur Précis d'incertitude d'Alain Dantine

Lire de Frédéric Chef sur L'Internaute les notes sur Précis d'incertitude et Extraction de la peur

Lire la note de Monique Petillon sur Voix entre voix de Pierre Dhainaut ici et d'autres notes ici

Lire la note de Françoise Han sur Neige de Gérard Bayo, ici, d'autres notes ici

 

Pierre Garnier lit des extraits de son recueil "depuis qu'il n'y a plus de papillons sur terre
il n'y a plus d'anges musiciens dans le ciel"


Ecoutez Thierry Horguelin au micro d’Edmond Morrel sur Espace Livres

 

•Thierry Horguelin pour son livre "Alphabétiques" :
- Deux excellents articles ici et ici aussi
- top 5 de l'un des chroniqueurs du Carnet et les Instants
- "Alphabétiques" également sur sur le blog Sus au vieux monde

Hommage à Pierre Garnier
Hommage à Rüdiger Fischer

Les éditions L’herbe qui tremble sont nées en 2008.
Si Victor Hugo dans le paisible paysage de la vallée de Bièvre écoute et voit « L’herbe qui tremble et qui reluit », L’herbe qui tremble est aussi le titre d’un livre de Paul Willems. La maison fait la part belle à la poésie belge depuis sa création, ce qui ne l’empêche nullement de s'ouvrir à d’autres horizons.
La maison d’éditions prend le parti de la discrétion. Herbe fragile entre deux pavés, certains s’arrêteront pour la saluer tandis que d’autres passeront leur chemin. Nous œuvrons paisiblement à son enracinement dans le paysage éditorial francophone.

 

 

 

 

Samedi 20 mai, 15 heures à 18 heures
4emes rencontres sur le Bateau Daphné, quai Montebello à Paris
avec les poètes :
Pierre Dhainaut
pour Un art des passages
Gérard Bayo
pour Jours d'Excideuil
Isabelle Lévesque
pour Voltige !
Philippe Mathy
pour Veilleur d'instants
Véronique Daine
pour Extraction de la peur

**************

Samedi 3 juin, à 19 heures
à LA Lucarne des écrivains, rue de l'Ourcq, 75019 Paris
avec les poètes :
Isabelle Lévesque
pour Voltiges !
Jean Luc Despax
pour Rousseau dort tranquille

*************

du 7 au 11 juin se tiendra le Marché de la poésie de Paris, place Saint-Sulpice.
Bientôt plus d'information sur les signatures.

les nouveautés depuis janvier :

Isabelle Lévesque : Voltige ! avec des œuvres de Colette Deblé, postface de Françoise Ascal
(une belle analyse de Voltige ! par Angèle Paoli)
(lire l'article de Georges Guillain, ici)

Laurent Albarracin : Broussailles avec des œuvres de Aaron Clarke

Pierre Dhainaut : Un art des passages
(un extrait à lire dans Poezibao)

Philippe Mathy : Veilleur d'instants avec des œuvres de Pascale Nectoux
(lire la lecture de Michel Baglin sur Texture)
(la lecture de Rony Demaeseneer dans la revue Le carnet et les instants)
(la chronique de Claude Albarède dans la revue en ligne Traversées)

Christophe Mahy : Le vieil automne avec des œuvres de Anne Slacik, postface de Eric Piette

Jean Luc Despax : Rousseau dort tranquille avec des dessins de Denis Pouppeville

Claude Albarède : Le dehors intime avec des peintures de Marie Alloy

Marie Alloy : Cette lumière qui peint le monde

Voltige

Broussailles

Un art des

Dehors

alloy

Rousseau

Vieil

Veilleur

À commander chez votre libraire ou en écrivant à contact@lherbequitremble.fr

**********

Ilse Garnier avait écrit dans les années 1990 un Ciné poème. Prévu pour devenir un film il a fallu attendre octobre 2016 pour le voir s'animer sur un écran.
Nous vous invitons à regarder le très beau travail de Meritxell Martinez et Albert Coma, qui ont eu l'audace d'en donner une interprétation à la fois proche de l'univers d'Ilse Garnier et personnelle. Nous les remercions de laisser en libre accès le Ciné poème d'Ilse Garnier
.
Ilse et Pierre Garnier sont les inventeurs de la poésie spatialiste.
Nous avons publié plusieurs livres des deux poètes (voir ici et ici).

*************
deux livres sur les relations de Pierre et Ilse Garnier avec le Japon :

Japon, de Pierre et Ilse Garnier
Tome 1 : les échanges
textes choisis, établis et présentés par Marianne Simon-Oikawa
Préface de Giovanni Fontana

Tome 2 : à Saisseval
textes choisis, établis et présentés par Marianne Simon-Oikawa.
Préface de Francis Édeline

Pierre et Ilse Garnier sont les inventeurs du « spatialisme » dans les années 1960. Ils nouèrent de nombreux contacts avec d’autres poètes concrets d’Europe et d’Amérique. Le Japon occupa lui aussi dans leur création une place importante, bien que méconnue.
Sans jamais s’être rendus dans ce pays, uniquement par voie épistolaire, Pierre et Ilse Garnier composèrent en effet de nombreux poèmes à quatre mains avec deux poètes japonais, Niikuni Seiichi (1925-1977) et Nakamura Keiichi (né en 1960). Ce sont ces œuvres, pour la plupart inédites, que nous présentons dans Japon 1 : les échanges.

Ces expériences continuèrent par ailleurs de nourrir leur création personnelle jusque dans les années 2000. Ces poèmes, élaborés dans le souvenir de Niikuni, sont présentés dans Japon 2 : à Saisseval.
Par l’étendue du corpus et de la documentation réunis ici, les deux volumes apportent un éclairage unique non seulement sur l’œuvre de Pierre et Ilse Garnier, mais aussi sur les échanges internationaux qui ont marqué le développement de la poésie visuelle au XXe siècle.


Pour commander : chez votre libraire ou contact@lherbequitremble.fr


quelques liens

editions@lherbequitremble.fr

© Éditions L'herbe qui tremble 2013 - Mentions légales