L’herbe qui tremble


Roulette russe
Horia Badescu

   


Peintures d’Anne Slacik
14 x 19,5 cm
80 pages
ISBN : 978-2-918220-29-9
Parution : 2016
14 €

Horia Badescu est un poète roumain francophone, ce qui explique sa présence dans le catalogue de nombreux éditeurs français ou belges. L’herbe qui tremble publie aujourd’hui ses récents poèmes sous le titre de Roulette russe. Mais il est né en 1943 et ces poèmes ont une tonalité particulière, un curieux mélange de pessimisme et de réflexion… Tout le monde (ou presque) connaît la roulette russe, ce jeu qui courtise la mort, en usage chez les officiers russes du passé : un revolver est chargé d’une cartouche dans le barillet qui est aussitôt tourné afin que le joueur ignore la position du projectile. Puis celui-ci appuie sur la détente après avoir pointé l’arme sur sa tempe. […]
Mais il n’y a rien de morbide dans Roulette russe qui est traversé, au contraire, en quelque sorte, par une veine jubilatoire et un amour de la vie inextinguible. « Ce n’est pas la sagesse / qui s’accroît en vieillissant / mais l’obstination », écrit-il dans un beau poème.
– Lucien Wasselin, Recours au poème.

S’il y a miracle de la poésie, c’est peut-être dans le sens où elle contrevient à la mort, à la fragilité, à la cendre, en renouant avec la vie, les sens, les saisons.
Horia Badescu l’a très bien compris et nous en fournit une intime démonstration avec ce recueil, proche par ses thèmes, convaincant par ses formulations où chaque lecteur peut reconnaître ses propres appréhensions, lucide jusqu’à la trame pour nous dire que les jours s’abîment dans leur maigreur, que la fin se signale en nombre d’indices, que la beauté ne se maintient que dans la mémoire qu’on en garde.
– Philippe Leuckx, Texture.





L’herbe qui tremble
Qui sommes-nous ?
Soumettre un manuscrit
Contact
Se procurer nos livres
Distribution en librairies
Commander un livre
Nous suivre
S’abonner à notre lettre d’information
Facebook
Instagram